Une rencontre autour des stades sans pesticide à Lunel

Le 6 novembre dernier, le réseau régional JEVI s’est réuni à Lunel dans l’Hérault pour travailler sur les perspectives d’accompagnement et de gestion des stades sans pesticide.

Lunel, un cas exemplaire !

La ville de Lunel compte 25 000 habitants, et est située entre 2 grandes agglomérations : Montpellier et Nîmes.

C’est une ville très sportive avec près de 14 000 licenciés (dont des habitants de communes voisines) et compte 8 terrains engazonnés. Le site de Dassargues est situé sur une ancienne plaine viticole. Une station de pompage d’eau potable est installée à proximité ce qui a induit une gestion sans pesticides dès la création du complexe sportif.

L’ensemble des travaux sont réalisés en régie par les 25 agents techniques du service des sports.

La gestion du site sans produits phytosanitaires est rendue possible grâce à :

  • remplacement des engrais minéraux par des engrais organiques (plus chers et plus odorants)
  • augmentation des fréquences de regarnissage
  • mise en place d’une surveillance accrue et des techniques de prophylaxie
  • intensification des opérations mécaniques

Par ailleurs une gestion « naturelle » est appliquée sur l’ensemble du complexe : plantation d’arbres, véhicules électriques, …

La communication auprès des usagers reste un point à améliorer, peu d’entre eux sachant que le site est géré sans produits phytosanitaires.

La ligue de football d’Occitanie : quelles sont les exigences sportives ?

Le règlement fédéral a peu d’exigence pour les terrains en herbe. Les terrains synthétiques sont beaucoup plus contraints.

Les exigences sont issues des arbitres, ayant la possibilité de ne pas faire jouer un match si le terrain est jugé dangereux (uniquement appliqué pour des intempéries), via un test de rebond.

Les usagers sont principalement exigeants vis-à-vis de la planimétrie du terrain. Cela impacte ainsi :

  • La densité de la pelouse
  • La présence d’adventices

La construction du terrain est un point essentiel pour un terrain de qualité. Les premières couches drainantes notamment pour éviter la formation de flaques.

La ligue de Football d’Occitanie est intéressée de participer à des opérations d’informations des clubs et usagers sur les enjeux de gestion des stades sans pesticide.

Un accompagnement technique territorial : le Syndicat des Nappes Vistrenque et Costières

Sur ce territoire du sud Gard, l’enjeu stade est important compte tenu des surfaces concernées, de la forte perméabilité des stades et de la très faible profondeur de la nappe de la Vistrenque qui alimente en eau potable le secteur.

Ainsi le syndicat (avec l’appui financier de l’Agence de l’eau RMC) a fait réaliser des diagnostics agronomiques sur 20 stades. Un diagnostic complémentaire sur l’arrosage des stades a été réalisé en interne.

Ce travail a permis de mettre en lumière les grands principes de gestion d’un stade sans pesticides :

  • Arrosage optimisé
  • Tontes efficaces et maximum 1/3 de hauteur du brin
  • Opérations de regarnissage régulières
  • Opérations mécaniques régulières, et automnales
  • Fractionnement de la fertilisation

6 communes du territoire ont obtenu le label « Terre Saine, Commune sans pesticide », et 2 autres n’utilisent aucun pesticide sur leur stade.

Synthèse des échanges et perspectives

Suite à ces nombreux échanges, différentes perspectives ont été dégagées par le groupe :

Formation

Il apparaît que les gestionnaires de stades manquent de formation technique sur les aspects agronomiques de gestion de ces espaces. La formation proposée par le Syndicat des Nappes V&C répond à ce manque. Sur ce modèle, cette formation serait à proposer au CNFPT. La FREDON prendra contact pour impulser cette prise en charge.

Par ailleurs, certains membres du réseau JEVI souhaitent obtenir également des bases agronomiques sur la gestion des stades. La participation aux formations des gestionnaire permettrait de ne pas créer plusieurs dispositifs et d’enrichir les échanges lors de ces formations.

Références techniques et accompagnement

Sur le modèle de l’accompagnement technique dont les gestionnaires du territoire de la Vistrenque ont bénéficié, il serait intéressant de lister les « experts » techniques qui peuvent appuyer les communes.

Par ailleurs des références techniques mettant en avant des retours d’expériences positifs seraient à diffuser afin de donner envie aux collectivités de s’engager dans cette voie.

Un guide technique édité par la FREDON Auvergne sera adapté et complété de retours d’expériences régionaux afin de répondre à cette demande.

Communication auprès des usagers

Les usagers des stades étant souvent à l’origine de fortes exigences d’entretien, une communication est à prévoir auprès des sportifs et leurs clubs.

En ce sens, une collaboration avec la ligue régionale de Football semble opportune.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *