Du nouveau sur Xylella fastidiosa !
Du nouveau sur Xylella fastidiosa !

Du nouveau sur Xylella fastidiosa !

Du nouveau sur Xylella fastidiosa !

Originaire du continent américain, Xylella fastidiosa est une bactérie qui peut infecter un grand nombre d’espèces végétales. Elle peut causer des dégâts importants dans les cultures d’oliviers et d’agrumes, dans les vignobles mais aussi sur plantes ornementales en espaces verts.

En Europe, la bactérie est présente en Italie, où elle a causé de nombreuses mortalités d’oliviers dans la région des Pouilles, en Espagne et en France (régions PACA et Corse).

Le 27 septembre 2018, Xylella fastidiosa a été détectée pour la première fois en Belgique dans une entreprise de Flandre occidentale, dans des oliviers récemment introduits d’Espagne et dont plusieurs sujets présentaient des symptômes suspects. Une partie des plantes étaient toujours présentes dans l’entreprise, une autre partie ayant été vendue à des entreprises dans l’intervalle. Tous les sujets contaminés et tous les oliviers présents dans l’entreprise ont été détruits. L’AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) effectue actuellement toutes les recherches nécessaires pour déterminer si la bactérie s’est propagée et s’assurer qu’aucune mesure supplémentaire n’est requise.

Xylella fastidiosa a également été découverte récemment sur un caféier présent depuis neuf ans dans un bureau néerlandais. La plante infectée a été scellée et transportée dans une serre de quarantaine.

La bactérie a été identifiée grâce aux contrôles renforcés mis en place depuis quelques semaines (aucune zone tampon n’a été imposée).

Enfin, le 12 novembre dernier, 201 nouveaux résultats positifs de Xylella fastidiosa ont été annoncés dans la province d’Alicante, en Espagne : 193 sur amandiers, 4 sur Polygala myrtifolia, 2 sur Helychrysum italicum, 1 sur Saxon phagnalon et 1 sur Prunus armeniaca.

Tous les résultats obtenus jusqu’à présent indiquent que les positifs appartiennent à la même sous-espèce multiplex et à la ST6.

Pour la première fois en Europe, la bactérie pathogène a donc été détectée sur abricotier. Cet abricotier isolé est situé près de parcelles d’amandiers contaminés, dans la municipalité de Benissa.