Charançon rouge du palmier : Une forte expression cet automne 2017
Charançon rouge du palmier : Une forte expression cet automne 2017

Charançon rouge du palmier : Une forte expression cet automne 2017

Notre Région a fortement été touchée par des dégâts liés au Papillon du palmier (Paysandisia archon) ces dernières années. Un autre ravageur plus virulent, le Charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) sévit également depuis 10 ans sur la plaine du Roussillon. Ce dernier connaît une progression importante qui touche aujourd’hui tout le littoral languedocien, en touchant particulièrement le Montpellierain.

Une situation critique

La FREDON Occitanie, chargée de la surveillance sanitaire des végétaux de la région, note une forte augmentation du nombre de palmiers touchés et morts du fait de ce ravageur, essentiellement des Phoenix canariensis mais également des cas recensés de Butia et Washingtonia.

Un organisme réglementé… une lutte obligatoire

Rhynchophorus ferrugineus est un organisme nuisible de première catégorie au titre de l’arrêté du 15 décembre 2014. Il est également inscrit à l’annexe A de l’Arrêté du 31 Juillet 2000. Ainsi, la lutte contre ce ravageur est obligatoire, de façon permanente, sur tout le territoire français.

Les modalités de cette lutte sont précisées dans l’Arrêté du 21 juillet 2010 modifié relatif à la lutte contre Rhynchophorus ferrugineus.

Des moyens de lutte existent !

Sur un palmier sain : la prévention

Éviter de blesser et tailler les palmiers durant la période de vol de charançon (de février à novembre). Ces facteurs rendent le palmier plus attractif à ce ravageur.

Dans une zone de 100 mètres autour d’un foyer existant, le traitement préventif est obligatoire. 3 stratégies de traitements sont possibles : deux stratégies de traitement par pulvérisation des parties aériennes des palmiers ainsi qu’une stratégie de traitement par injection dans le stipe.

Sur un palmier atteint : l’assainissement

Il consiste en la destruction de la partie infectée du palmier, suivi d’un traitement fongicide et insecticide.

Sur un palmier mort ou fortement touché : l’abattage

L’ensemble des déchets sera broyé afin de détruire les larves présentes.

 

Toute intervention de traitement préventif, d’assainissement ou d’abattage doivent être réalisés par une personne, entreprise ou service habilité.

Outre la perte des palmiers, le fort développement du Charançon rouge apporte également des risques importants de chute de palmes voire de palmiers pouvant atteindre la sécurité des personnes fréquentant les jardins et espaces publics où ils sont implantés.

En savoir plus :